Articles avec #protection sociale tag

Publié le 14 Novembre 2017

Dans l’Humanité de jeudi, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, s’est ému d’une situation qui « pourrait conduire à une baisse des pensions pour les futurs retraités. Photo : AFP

 

Le projet visant à abaisser les retraites complémentaires trace la voie à la casse du régime général.

Avant la réforme systémique du régime général inscrite au programme d’Emmanuel Macron, la négociation qui se joue jusqu’à vendredi prochain entre syndicats et patronat sur les retraites complémentaires en est l’avant-goût. La CGT des cadres (Ugict) a sonné l’alerte dès l’ouverture des discussions, ce mercredi, en dévoilant que l’accord en préparation prévoit de faire des pensions une variable d’ajustement comme une autre de l’équilibre financier des caisses de retraite. Seraient concernées non seulement les pensions des futurs retraités mais « y compris celles déjà liquidées », c’est-à-dire les pensions des retraités actuels, lesquelles pourraient baisser de 9 % en quinze ans.

À compter du 1er janvier 2019, les régimes Agirc (cadres) et Arrco (ensemble des salariés du privé) sont en effet appelés à fusionner en un seul régime des retraites complémentaires. Cette unification doit être l’occasion d’inaugurer un pilotage financier quasi automatisé du système, intégrant la modification de la valeur du « point » qui sert de base au calcul des retraites complémentaires. Les progrès de l’espérance de vie conjugués à un chômage toujours très haut, en déformant le ratio actifs/retraités, conduiraient alors à baisser mécaniquement les pensions pour préserver les équilibres financiers du système.

 

Le Medef et la CFDT veulent fournir un modèle à Macron

 

Dans l’Humanité de jeudi, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, s’est ému d’une situation qui « pourrait conduire à une baisse des pensions pour les futurs retraités, mais également à une perte de revenus d’une année sur l’autre pour ceux qui sont déjà à la retraite, ce qui serait une première dans ce pays ». Jusqu’alors en effet, les générations parties à la retraite sont soumises aux règles en vigueur au moment où elles ont fait valoir leur droit à pension.

Le Medef et la CFDT, qui ne cachent pas leur ambition de fournir un « modèle » au projet d’Emmanuel Macron de transformer le régime général des retraites en système par points, défendent ces nouvelles règles, en promettant prudemment côté patronal que « les pensions ne baisseront pas », et côté syndical, que « les ajustements automatiques ne joueront qu’en cas de dérives » financières. Pourtant, le nouveau fonctionnement dénoncé par la CGT est bien « écrit noir sur blanc dans un texte (…) qui fixe les nouvelles règles » du régime, écrit le Parisien, qui a eu accès au document des services des Agirc-Arrco.

Crédit:Sébastien Crépel pour l'Humanité

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Jeunes CGT 08

Publié dans #actualite, #protection sociale

Repost 0