Articles avec #luttes sociales tag

Publié le 27 Avril 2017

Contre l’extrême droite et les politiques libérales, la riposte commence le 1er Mai

Rendez-vous le 1er mai à 10h30 place Nevers à Charleville-Mézières

 

pour la traditionnelle fête des travailleurs qui aura cette année un goût amer pour tous les salariés, privés d'emploi , retraités et les générations à venir  avec l'accession au deuxième tour de l'élection présidentielle  de personnalités politiques que nous combattons depuis de nombreuses années pour leur programme agressifs contre le droit des salariés et le droit du travail avec en bonus pour l'une d'entre elles une xénophobie exacerbée et une islamophobie notoire.

C'est pour cette raison que le camp des travailleurs doive utiliser les espaces d'expression que sont: les manifestations pour combattre ses fossoyeurs du droit du travail puisque mes camarades pendant 5 ans au moins nous allons encore braver le pavé pour tenter de riposter à ses attaques incessantes contre notre camp et espère conquérir de nouveaux droits mais cela ne peut se faire qu'avec vous.

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Jeunes CGT 08

Publié dans #luttes locales, #actualite, #luttes sociales

Repost 0

Publié le 8 Janvier 2017

Solidarité avec les Goodyear le 11 janvier

Mercredi 11 janvier à partir de 9h devant le palais de justice d'Amiens.

 

A l'occassion du verdict du procès des Goodyear le 11 janvier 2017 devant le tribunal d'Amiens , une poignée de camarades de l'UD CGT des Ardennes et du collectif jeunes se rendront sur place pour demander la relaxe de nos camarades et écouter le verdict du procès contre l'action syndicale dans son ensemble.

Vous pouvez retrouver l'article écrit précédemment sur la journée de soutien au cours du procès du 19 octobre 2016 sur le lien suivant: 

Article sur le procès des Goodyear

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Jeunes CGT 08

Publié dans #luttes sociales, #actualite, #goodyear

Repost 0

Publié le 4 Août 2016

Pétition pour la réorientation de la Convention Collective Nationale du 31.10.1951

Voici le tract concernant les revendications de la CGT et de F.O pour le réorientation de la CCNT 51 ( c'est le secteur social et médico-social) concernant notamment le déblocage des salaires et la classification égale des métiers à diplôme égal.

En pièce jointe vous trouverez la pétition à imprimer et à remonter à l'UFAS CGT par deux moyens :

  • Par courriel : ufas@sante.cgt.fr
  • Par courrier: UFAS CGT Case 538 263 rue de Paris 93515 Montreuil CEDEX
Pétition pour la réorientation de la Convention Collective Nationale du 31.10.1951

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Jeunes CGT 08

Publié dans #luttes sociales, #travailleurs sociaux, #syndicat

Repost 0

Publié le 16 Juin 2016

La CGT des Ardennes en nombre à Paris.

Ce mardi 14 juin 2016 la CGT des Ardennes a fait le déplacement à Paris pour cette grande manifestation nationale.

Ce n'est pas moins de 5 bus CGT qui vont rejoindre les camarades CGT de toute la France pour être complet deux bus F.O et un bus Solidaires sont également de la partie.

Le collectif jeunes CGT était évidement de la partie mais aussi des camarades du public comme les hospitaliers du C.H Manchester , la C.A.F, les Cheminots mais aussi du secteur privé avec les métallos , Nexans ...

Le million de manifestant a été amplement dépassé, pour se donner une petite idée on devait partir à 13 heures de la Place d'Italie pour rejoindre les Invalides mais devant le monde en présence on est parti à 16 heures le temps que chacun trouve sa place dans le convoi.

Quelques belles rencontres le long du cortège comme avec François Ruffin le fondateur du journal Fakir mais aussi le réalisateur du film documentaire Merci Patron! .

Egalement Bernard Thibault ancien secrétaire général de la CGT.

Et quelques figures politique comme Jean-Luc Mélenchon ou bien encore Oliver Besancenot.

Malheureusement on ne pu aller jusqu'aux Invalides puisque en amont du cortège des casseurs étaient aux prises avec les forces de l'ordre et dans l'interet de tous. et de notre intégrité physique nous nous sommes arrêtés au niveau de l'Hôpital Necker.

Quand on voit le 1er ministre incriminé la CGT, l'on ne peut tolérer cette énième provocation à l'égard du mouvement social qui secoue la France depuis maintenant 3 mois.

Etant sur place à aucun moment on n'a été menacé que ce soit par des "casseurs" ou par les forces de l'ordre. Cela prouve que la sécurité au sein de la CGT est assurée pour les manifestants et que c'est en aval ou en amont et les à-côtés qui sont problématique là où l'état doit jouer son rôle de maintien de l'ordre , de l’intégrité des biens et des personnes.

La CGT des Ardennes en nombre à Paris.
La CGT des Ardennes en nombre à Paris.
La CGT des Ardennes en nombre à Paris.
La CGT des Ardennes en nombre à Paris.
La CGT des Ardennes en nombre à Paris.
La CGT des Ardennes en nombre à Paris.
La CGT des Ardennes en nombre à Paris.
La CGT des Ardennes en nombre à Paris.
La CGT des Ardennes en nombre à Paris.
La CGT des Ardennes en nombre à Paris.
La CGT des Ardennes en nombre à Paris.

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Jeunes CGT 08

Publié dans #loi travail, #luttes sociales, #luttes locales

Repost 0

Publié le 30 Mai 2016

Des belles rencontres : le film

Voici le film documentaire sur la lutte des FRALIB qui ont à l'issu 1336 jours d'occupation de l'usine d'unilever ont monté leur SCOP avec une nouvelle marque de Thé et tisanes 1336.

Cette histoire prouve la confiance qu'il faut avoir en la lutte même le plus long des voyages commence par un premier pas. Pas qu'il est nécessaire d'emboîter en ces temps difficiles pour les salaries.

Nous profitons de parler de la lutte des FRALIB pour souligner l'intervention en guise d'introduction lors des assises jeunes CGT du 2 et 3 mars dernier de Rim Hidri (présente dans le documentaire) au nom de la CGT Ex-Fralib pleine d'émotion , de conviction et de courage.

Après un tel discours notre raison d'être jeunes CGT ne peut être que décuplée.

Voici le lien du film : https://vimeo.com/166502073

Voir les commentaires

Rédigé par Cedric

Publié dans #luttes sociales, #fralib, #culture

Repost 0

Publié le 27 Mai 2016

Fin d'autoroute début de barrage
Fin d'autoroute début de barrage

L'intersyndicale CGT, FSU, Solidaires s'est donnée rendez-vous à 11h30 pour une nouvelle journée de mobilisation cette fois nous organisions un barrage filtrante à la fin de la RN43 qui est autre que la fin de l'autoroute Charleville Sedan au rond point situé près de l'entreprise UNILIN.

Sur l'ensemble de la journée on peut revendiquer 200 à 250 personnes qui ont participé à cette journée d'action mais au delà du nombre c'est l'élargissement du champ professionnel assistant aux manifestations qui est important de souligner et également l'émergence de nouvelle s entreprises dans la lutte ceci est dû à la situation géographique de la manifestation qui est délocalisée du chef lieu des Ardennes très certainement.

Quelques salaries d'UNILIN ont quitté leur poste de travail pour venir soutenir le mouvement.

Après information auprès d'un manifestant travaillant chez UNILIN même des syndiqués CFDT sont venus au rond point gonfler les troupes (sans pour autant revendiquer leur couleur).

Le barrage s'est poursuivi jusque 14 heures. L'ensemble des usagers de la route ont soutenu notre combat contre la loi El Khomri à part quelques gestes de colères de certains individus mais très minoritaires.

Après la prise de parole de notre camarade Irvine pour inviter les camarades à continuer le mouvement cette fois ci du côté de Nouzonville pour faire un barrage filtrant dans cette voie de liaison très fréquentée pour rejoindre la vallée de la Meuse.

Je profite du micro en ma possession et du conseil avisé d'un camarade pour annoncer une opération escargot du rond point jusque l'entrée de Charleville-Mézières.

Une petite dizaine de voiture jouent le jeu et ainsi nous convoyons jusqu'à Nouzonville.

Lors de cette opération escargot bon nombre de voitures en sens inverse nous klaxonner en signe de soutien au mouvement.

Une fois arrivée à Nouzonville pour 15h30 nous continuons notre mouvement jusque 17 heures.

Une fois cette heure expirée quelques militants CGT (dont le collectif jeunes CGT)et Solidaires tiennent à aller soutenir l'entreprise NPL de Gespunsart qui sont en grève depuis 2 jours déjà dans le cadre de leur NAO et bien sur contre la loi travail.

Le matin même notre secrétaire général Pascal Lattuada était à leur côté afin de les soutenir.

La nouvelle est tombée aujourd'hui aux alentours de midi après 3 jours de grèves une hausse de 1% des salaires a été obtenue dans le cadre des NAO.

Distribution de tracts aux usagers de la routeDistribution de tracts aux usagers de la route
Distribution de tracts aux usagers de la route
Distribution de tracts aux usagers de la routeDistribution de tracts aux usagers de la route

Distribution de tracts aux usagers de la route

Soutien aux camarades de NPL en grève depuis 2 jours.
Soutien aux camarades de NPL en grève depuis 2 jours.
Soutien aux camarades de NPL en grève depuis 2 jours.

Soutien aux camarades de NPL en grève depuis 2 jours.

Voir les commentaires

Rédigé par Cédric

Publié dans #luttes sociales, #luttes locales

Repost 0

Publié le 23 Mai 2016

110

110 c'est le nombre de personnels supplémentaires obtenu par l'intersyndicale du centre hospitalier de Mayotte après un mouvement de grève pour dénoncer la surcharge de travail et le manque d'effectifs.

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Jeunes CGT 08

Publié dans #luttes sociales, #santé

Repost 0

Publié le 23 Mai 2016

Accord sur le travail du dimanche

Aux Galeries Lafayette Haussman, la CFE-CGC et la CFTC, représentant 37,94% des voix, ont signé vendredi un accord sur le travail dominical.

La CGT, le SCID et FO, qui représentent plus de 50% peuvent encore faire joueur leur droit d'opposition.

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Jeunes CGT 08

Publié dans #luttes sociales

Repost 0

Publié le 23 Mai 2016

Loi travail : Le mouvement se régénère

Malgrè les gestes du gouvernement envers les routiers pour désamorcer le mouvement, l'envoi des forces de l'ordre pour briser les grèves , la mobilisation continue avec une nouvelle journée d'actions jeudi.

Le mouvement gronde et se régènére... Contrairement à "l'éssoufflement" de la mobilisation que croyait constater le premier ministre, les manifestations de jeudi dernier ont rassemblé 400 000 personnes contre la loi travail en France. Soit près du double de manifestants par rapport au mardi précédent. Les organisations professionnelles ont pris le relais des défilés, en bloquant dépôts pétroliers et raffineries. Dans les transports, cheminots, contrôleurs aériens et routiers ont embrayé sur les grèves.

Face aux blocages et opérations escargot des chauffeurs, premier effet et premier recul du gouvernement : le secrétaire d'Etat aux transports, Alain Vidalies, a promis aux routiers que le calcul de rémunération de leurs heures supplémentaires dérogerait à la régle instituée par la loi travail.

Jusqu'ici les salariés des entreprises de transport routier de marchandises voyaient leurs heures supplémentaires majorées de 25% puis de 50%.

En valorisant les accords d'entreprise, qui pourront s'imposer aux accords de branche, la loi El-Khomri ouvre la porte à une baisse de ces majorations avec pour seule garantie un plancher de 10%.

Dans une profession où les horaires sont à rallonge, la nouvelle loi aurait pour conséquence de réduire de 1300 euros le salaire d'un roulant travaillant 200 heures par mois, assure Jérôme Vérité, de la CGT.

Par écrit, le secrétaire d'Etat s'est donc engagé à ce que le "dispositif réglementaire, dérogatoire" des routiers ne soit "pas modifié par le projet de loi travail". En ce sens, le gouvernement va "expertiser s'il est nécessaire de procéder à des ajustements de décret" sur la durée du travail des routiers "afin de clarifier le débat et d'éviter les interprétations qui pourraient donner matière à contestation", a précisé Alain Vidalies.

La CGT et FO ont réagi dans un communiqué commun

Le but annoncé de la nouvelle loi travail était de simplifier un droit devenu trop complexe. Or, en multipliant les accords d'entreprise, les juristes et syndicats opposés à la loi ont démontré comment, au contraire, la multiplicité des situations sur le territoire risquait de compliquer la donne.

En annonçant une première dérogation de branche à cette loi, qui n'a pas encore été votée, le gouvernement ne clarifie pas grand-chose.

Mais ce premier geste du gouvernement n'a fait que conforter les grévistes dans le bien-fondé de leur lutte. " Les actions ne doivent pas s'arrêter, d'autres dispositifs de la loi sont à combattre, entre autres, les heures de nuit". ont réagi la CGT et FO dans un communiqué commun."Cette première avancée pour notre profession doit encourager l'ensemble des salariés à rentrer dans le mouvement, car la victoire est possible et la lutte paie!" ont-ils prôné.

Les barrages filtrant devraient donc perdurer, voir s'amplifier à partir d'aujourd'hui si les assemblées générales de ce matin votent le reconduction.

Malgré les tentatives gouvernementales de briser les grèves en recourant aux forces de l'ordre ce week-end dans plusieurs dépôts de carburant, l'intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL et FIDL est toujours déterminée à "amplifier la mobilisation et faire respecter la démocratie".

Forte du renouvellement du mouvement, elle a coché deux nouvelles dates dans son agenda. Une journée nationale de grève, de manifestations et d'actions le 26 mai, soit jeudi prochain. Quand au 14 juin, pour marquer l'ouverture des débats au Sénat, syndicalistes, salariés, citoyens, étudiants, lycéens, privés d'emploi sont invités à rejoindre une grande manifestation nationale à Paris, comme le réclamait FO depuis quelques semaines, favorisée par une grève interprofessionnelle sur l'ensemble de l'Hexagone.

L'intersyndicale veut "multiplier d'ici là, sur tout le territoire, des mobilisations sous des formes diversifiées". Pour impliquer davantage les salariés dans les entreprises mais aussi les agents des administrations, une votation sera organisée sur la loi travail et notamment sur la préservation de la hiérarchie des normes, attaque fondamentale dénoncée par les opposants à la loi.

Les organisations de jeunesse organiseront elles aussi une votation dans les établissements universitaires. Un nouveau rendez-vous sera pris pour en exposer les résultats.

Manifestation le 14 juin

L’intersyndicale antiloi travail a annoncé deux nouvelles dates suite au succès de la mobilisation du 19 mai. Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et de jeunesse, Unef, UNL et FIDL appellent le 26 mai prochain à une journée de grèves, de manifestations et d’actions. Le 14 juin, début des débats au Sénat, la manifestation sera nationale et parisienne renforcée par une journée de grève interprofessionnelle. La CGT appelle les dockers à poursuivre les grèves, notamment les 26 mai et 14 juin, dans les ports après les actions à Nantes-Saint-Nazaire, au Havre et à Lorient la semaine dernière.

Voir les commentaires

Rédigé par Kareen Janselme (L'Humanitè)

Publié dans #luttes sociales

Repost 0

Publié le 22 Mai 2016

Le 27 mai tous avec les 16 d'Air France

Afin de soutenir les camarades d'Air-France l'UD CGT des Ardennes organise le déplacement devant le tribunal de grande instance de Bobigny.

Les moyens logistiques sont les suivants 2 mini-bus soit 2*9 places et la voiture de l'UD 5 places . Donc se serra 23 camarades ardennais qui monteront soutenir nos camarades considérés par le 1er ministre Emmanuel Valls de voyous.

Ce combat va au-delà de nos camarades c'est la lutte pour nos libertés syndicales puisque la volonté de poursuivre la CGT s'inscrit dans une stratégie de criminalisation de l'action syndicale.

Le gouvernement et le grand patronat piétienent ainsi des droits fondamenteux, acquis par la force de nos luttes.Oui les salariés doivent pouvoir s'organiser, s'exprimer et agir en conséquence et ce, dans de bonnes conditions.

L'acharnement à l'encontre des syndicalistes, mais aussi des bourses du travail prend une tournure sans précédent, à travers d'innombrable actes de répressions antisyndicales, avertissement, mises à pied, intimidations, menaces, affaires montées de toute pièce et licenciements.

Aujourd'hui, les militants et militantes sont exposés au risque d'amendes, aux relevés d'ADN, à l'emprisonnement, voire à la privation des droits civiques.

Bref, ils ou elles sont considérés comme des délinquants, ou pire, des criminels.

Goodyear, Mc Do, Casino, Air France, Id-logistic sans oublier les fonctions publiques, viennent se rajouter à la longue liste d'une sinistre chasse aux sorcières orchestrée par le gouvernement, le patronat.

POUR TOUS CES ARGUMENTS BATTONS-NOUS POUR NOS LIBERTÉS ET LA NON CRIMINALISATION DE L ACTION SYNDICALE.

Le 27 mai tous avec les 16 d'Air France

Voir les commentaires

Rédigé par Cédric

Publié dans #luttes sociales, #air-france, #ud

Repost 0