Articles avec #sante tag

Publié le 9 Mars 2017

Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte
Le 7 mars une journée de lutte

Ce 7 mars aura été une journée importante pour la CGT des Ardennes.

Notre UD  pour son comité général accueillait Bernard Thibault, ce dernier a pu échanger avec les camarades sur son livre "la troisième guerre mondiale est sociale" , l'europe , l'O.I.T, le B.I.T...

Pendant ce temps la fédération de la santé a été accueilli à 11 heures à l'A.R.S (agence régionale de santé) pour dénoncer les conséquences des diverses réformes de la santé sur la prise en charge des patients et sur les conditions de travail des professionnels de santé.

Un rassemblement devant cet même A.R.S a eu lieu à 14 heures (heure d'origine de la rencontre à l'A.R.S qui a été changé quelques jours plus tôt) pour sensibiliser les passants de la destruction à petit feu de notre hôpital public.

Après que notre camarade Helene Guza ait lu un discours sur l'aggravation de la situation de notre système de santé avec notamment l'exemple le plus récent d une simple grippe saisonnière qui met à bout des services entiers avec la déclenchement du plan blanc , ou bien encore les 60 000 décès par an à l'hôpital en augmentation de 10 000 par rapport à l'année 2015 qui sont dus pour une partie à des insuffisances de soins par manque de moyens humains et matériels .

Les camarades présents devant l'A.R.S , tous ensemble ont défilés pour rejoindre la préfecture afin de retrouver les camarades présents au comité général se déroulant à proximité de la préfecture.

A noter aussi les camarades  CGT mines énergie 08 qui tenaient un piquet de grève qui sera reconduit le lendemain ; et après dispersion du rassemblement de la préfecture; quelques camarades ont été soutenir leur mouvement de grève 

En clair…

revendiquer l’augmentation des salaires
défendre les emplois, obtenir les embauches statutaires nécessaires
défendre les sites de travail
refuser la casse des activités sociales.

 

 

Cédric Mimille

 

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Jeunes CGT 08

Publié dans #luttes locales, #ud, #santé

Repost 0

Publié le 7 Novembre 2016

La santé concerne tout le monde, ne laissons pas le capital nous la foutre en l'air.

L’austérité imposée par les projets de loi de financement de la sécu et les lois hospitalières (Bachelot et Touraine) a pour conséquence l'accélération des restructurations: partout en France les hôpitaux sont fermes ou vidés de  l'essentiel de leurs services (chirurgie, urgences); les maternités continuent à fermer.

 

Le regroupement autoritaire de 850 établissements en 135 Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) est en train d’achever de tuer les structures de proximité encore existantes. Ces restructurations, regroupements, fermetures de services au sein des établissements hospitaliers entraînent de graves bouleversements dans l’organisation des soins.

 

Cette austérité se traduit par 22000 suppressions de postes, des fermetures de lits, la mise en place de contrats de travail précaires. La pression insupportable qui pèse sur le personnel entraîne actuellement une augmentation jamais vue de cas de burn-out ou de suicides chez les professionnels de santé.

 

Les fermetures de structures hospitalières, l’austérité, la pression exercée sur le personnel se répercutent aussi sur les patients-es : éloignement, difficultés d'accès aux soins, engorgement des services, baisse de la qualité des soins. La chirurgie en ambulatoire (sans hospitalisation de nuit) et les sorties précoces sont maintenant imposées, non pas dans l'intérêt du patient-e mais parce que ça coûte moins cher!

 

La destruction progressive du système de santé publique ouvre grand la voie à sa privatisation. Conséquence, la santé, aux mains de grands groupes privés et de fonds de pensions, deviendra de plus en plus coûteuse, de moins en moins accessible à l’ensemble de la population.

 

------------------------------------------------

Ne nous laissons pas faire tous ensemble pour revendiquer le droit a un véritable service publique de santé de qualité

Le 8 Novembre à 13 Heures devant l’entrée n°1 de l’hôpital Manchester.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Jeunes CGT 08

Publié dans #luttes locales, #santé, #usd08

Repost 0

Publié le 1 Novembre 2016

Rassemblement devant le Centre Hospitalier de MANCHESTER à CHARLEVILLE MEZIERES

Le mardi 8 novembre 2016 13H

Pour en finir avec les politiques d’austérité, Ensemble, convaincu.e.s que notre unité est notre force !

 

La CGT appelle l’ensemble de ses organisations à créer les conditions de la réussite de cette mobilisation, le droit à la santé doit être un droit pour tous les salariés, pour toute la population de ce pays,

 

Avec nos camarades de la santé et de l’action sociale demandons :

 

►L’Abandon de la « territorialisation » de l’offre de soins, des Groupements Hospitaliers de Territoire et des restructurations.

 

►Arrêt des fermetures de lits et des suppressions de postes.

 

►Revendiquons des moyens budgétaires permettant aux établissements sanitaires et médico-sociaux d’assurer leur mission de Service Public, d’investir, d’embaucher et de titulariser les salarié-es contractuel-les.

 

►Une égalité salariale entre les femmes et les hommes.

 

►Un plan d’urgence de formation initiale et continue pour palier au déficit démographique actuel et garantir à l’avenir des effectifs permettant un retour à la qualité, la sécurité et au confort du soin.

 

►La préservation et le développement d’un service public républicain de santé, de proximité sur l’ensemble du territoire, garant d’une réelle égalité dans l’accès aux soins.

 

Défendons la santé le 8 novembre à 13 heures devant l'hôpital de Manchester

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Jeunes CGT 08

Publié dans #luttes locales, #usd08, #santé

Repost 0

Publié le 13 Octobre 2016

Hollande, Valls et Touraine en veulent encore plus :

à bas le projet de budget 2017 contre la Sécu !

 

Le gouvernement Hollande-Valls-Touraine a poursuivi contre le droit à la santé et contre les travailleurs des hôpitaux et de la Sécurité sociale la politique du gouvernement Sarkozy-Fillon-Bachelot. Par contre, les patrons ont été exemptés massivement de cotisations sociales : 5,2 milliard d’euros en moins pour le régime général de la Sécu grâce au « Pacte de responsabilité ». Les groupes pharmaceutiques et les cliniques privées ont continué à s’enrichir. Les inégalités d’accès aux soins se sont aggravées. Des étudiants, les travailleurs au chômage et les précaires renoncent aux soins.

 

Les salaires de fonctionnaires ont été bloqués de 2010 à 2015 inclus. Le temps de travail est allongé dans les hôpitaux par le vol par l’employeur des RTT. Une grande partie du travail est fournie par des stagiaires pas ou mal rétribués, par des précaires. La carrière des titulaires est freinée par le « Parcours professionnel carrière et rémunérations ». Les infirmiers ont été caporalisés par un ordre professionnel. La « loi portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires » de Sarkozy-Bachelot de juillet 2 0 0 9 avait  instauré  des « groupements hospitaliers de territoire » (GHT), mais ils restaient facultatifs. La « loi de modernisation du système de santé » de HollandeTouraine de décembre 2015 les impose. Les ARS crées par Sarkozy & Bachelot sont en train de regrouper 850 établissements hospitaliers publics en 135 GHT. Ainsi, le gouvernement ferme des services (maternités, urgences, centres d’avortement) et même des établissements, essaie de supprimer 22 000 emplois, rend davantage flexible les postes et les horaires (jusqu’à 54 heures de travail d’affilée, rappel sur les congés…), harcèlement, sanctions et menaces.

 

 

 

Le résultat est, pour beaucoup de patients, des renoncements à se soigner, des distances plus longues à parcourir ou des délais d’attente supplémentaires ; pour tous les travailleurs hospitaliers, la détérioration des conditions de travail. Cinq infirmiers se sont donné la mort depuis juin, à Toulouse, au Havre, à Saint-Calais (près du Mans) et à Reims. Cela rappelle la privatisation de France Telecom. Seul le suicide survenu à Toulouse a pour le moment officiellement été reconnu comme un accident du travail mais, selon les syndicats locaux, tous sont liés à la dégradation de leur métier.

 

 

Touraine (ministre de la santé), Sapin (ministre de l’économie) et Eckert (secrétaire d’État au budget qui remplace le fraudeur du fisc Cahuzac) ont présenté le 23 septembre le projet gouvernemental de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) qui est soumis au parlement.

 

Pour la branche maladie, où l’État exigeait auparavant 3 milliards d’euros d’économie annuelle, il veut 4 milliards en 2017 : 640 millions en accentuant les soins ambulatoires, 845 millions par des gains d’efficacité des hôpitaux, 1,430 milliard d’euros pris sur les médicaments, 1,135 milliard sur les soins (Dossier de presse, p. 38).

 

Face à cette nouvelle offensive du gouvernement Hollande-VallsTouraine,

 

  • Dans la CGT dans les assemblées générale, il faut imposer une manifestation unie à l'Assemblée nationale pour empêcher l'adoption du projet de budget 2017 de la sécu. 

 

  • Retrait du projet de budget 2017 de la Sécu !

     

  • Abrogation des lois Sarkozy-Bachelot et Hollande-Touraine !

     

  • Réouverture et création des établissements, des services, des lits et des postes nécessaires !

     

  • Titularisation des précaires !

     

  • Abrogation de toutes les exonérations de cotisations sociales pour le patronat !

     

  • Expropriation des laboratoires pharmaceutiques, des cliniques privées et des groupes financiers de l’assurance maladie !

     

  • Gratuité de tous les soins !

 

 

Tract sécurité sociale 2017 Jeunes CGT 08 (A TELECHARGER)

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Jeunes CGT 08

Publié dans #sécurité sociale, #santé

Repost 0

Publié le 13 Septembre 2016

Complémentaire Retraite des Hospitaliers

Un deuxième plan de sauvegarde en 8ans

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers (La CRH) est une retraite par « pure capitalisation », elle est souscrite dans les établissements, individuellement et volontairement, par certain-e-s agent-e-s (titulaires et contractuel-le-s) de la Fonction Publique Hospitalière. Elle est commercialisée par le CGOS, mais est gérée par le groupe assurantiel Allianz, géant mondial de l’assurance. Il s’agit donc d’un fonds de pension…

Pour la CGT, seul le régime par répartition peut assurer, par le biais de la solidarité intergénérationnelle, des pensions qui, même si elles sont loin d’être suffisantes, ne sont pas soumises, comme les retraites par capitalisation, à de tels revirements dûs à l’environnement économique.

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Jeunes CGT 08

Publié dans #santé, #retraite

Repost 0

Publié le 26 Mai 2016

La santé en France est bien malade

Une étude de la Caisse nationale de l’assurance maladie début avril fait un constat préoccupant : le nombre de médecins libéraux ne cesse de diminuer en France. Ils étaient 114 400 en 2015, contre 116 600 en 2011, soit 1,9 % de moins, alors que la population française a augmenté de 2,2 %. Le repli est plus marqué pour les généralistes que pour les spécialistes.

Ce constat rejoint celui, plus large, dressé par le « Panorama de la santé 2015 » de l’OCDE, l’organisation qui regroupe les pays les plus développés de la planète. Selon cette étude, la France est très en retrait de ses principaux partenaires européens pour ce qui concerne le nombre de médecins pour 1 000 habitants. Elle n’en compte en 2013 que 3,3 contre 6,3 en Grèce, 5 en Autriche, 4,9 dans la Fédération de Russie, 4,1 en Allemagne,…

La France est dans le peloton de queue pour ce qui concerne le nombre de nouveaux diplômés en médecine.

Autre signe inquiétant : le corps médical français vieillit. La France est l’un des pays où la proportion de médecins âgés, ayant plus de 55 ans, est la plus élevée : 45 %. La moyenne pour l’OCDE est de 33 % et l’on trouve, parmi les pays ayant l’effectif le plus jeune, le Royaume-Uni avec un taux de seulement 13 % de médecins de plus de 55 ans, l’Irlande avec 21 %, les Pays-Bas avec 25 %, l’Espagne avec 26 %. Et l’on ne peut espérer un redressement rapide : la France est dans le peloton de queue pour ce qui concerne le nombre de nouveaux diplômés de médecine avec un taux de 9 pour 100 000 habitants. Même si ces dernières années les limitations à l’entrée des facultés de médecine ont été légèrement desserrées, elles restent encore trop sévères.

On a voulu faire de la politique de gestion des personnels de santé un outil de la limitation des dépenses d’assurance maladie, escomptant qu’en réduisant l’offre de médecins on pourrait freiner plus facilement la hausse des dépenses maladie. En fait, on a abouti à créer des déserts médicaux sur le territoire. En ce domaine aussi la prétendue « politique de l’offre » est en échec. À vouloir faire du corps médical le garde-chiourme des politiques d’austérité successives et à tenter de transformer les établissements de soins en entreprises, on a rendu la santé malade. Les critères de la rentabilité financière inspirent désormais les gestionnaires des hôpitaux au détriment de la qualité des soins et de l’égalité entre patients. Aussi, les besoins non satisfaits d’examen ou de traitement médical sont-ils passés de 3,5 % en 2005 à 6,6 % en 2014. La contribution directe des Français à leurs dépenses de santé tend à croître. Des hôpitaux, accablés de dettes, sont au bord de la faillite. François Hollande ne fait pas qu’échouer sur le chômage.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierre Ivorra

Publié dans #santé

Repost 0

Publié le 23 Mai 2016

110

110 c'est le nombre de personnels supplémentaires obtenu par l'intersyndicale du centre hospitalier de Mayotte après un mouvement de grève pour dénoncer la surcharge de travail et le manque d'effectifs.

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif Jeunes CGT 08

Publié dans #luttes sociales, #santé

Repost 0